blog_img
  • November 20, 2018
  • LE MATiN.ma
  • Commets (0)

Imane Boulaamane, un espoir de la natation marocaine

Elle a 15 ans et possède déjà un palmarès éloquent. A son actif, 15 records du Maroc, toutes catégories confondues. Elle avait à peine 10 ans en 1999 quand la sociétaire du Club de la Justice de Rabat a battu le record du Maroc poussinettes sur 50 m papil

Chez les benjamines, elle fit main-basse sur les 50m, 100m, 200m, 100 x 4 fois nage. Cette athlète a plusieurs styles, qualité rare au bas âge.

Le mois précédent, elle a brillé au Championnat arabe du Caire. Elle a récolté 11 médailles (1 en or, 6 en argent et 4 en bronze). Dix jours de natation intense avant de revenir au bercail pour participer le lendemain même de son arrivée au championnat national à Casablanca. Pas évident après la débauche d’énergie.

Elle parut d’ailleurs émoussée et traînant une blessure après une glissade sur la plage de piscine au Caire. Malgré ces handicaps, elle parvint à remporter le titre national du 100m dos, frôlant le record du Maroc de 1 mn 10s dont elle est la détentrice.

L’après-midi, elle participa à la finale du 800 m mais se contenta de la 2e place. Même classement aux 400 m et 100 m nage libre. A bout de force, elle s’évanouit dans le hall de l’hôtel. Son entraîneur qui n’est autre que son père, Fayçal Boulaamane, décida de jeter l’éponge : « Elle a fourni un effort titanesque. Il vaut mieux qu’elle se repose dans la perspective de sa participation aux Jeux Panarabes d’Alger au mois de septembre prochain ».

Fayçal regrette que sa pouline ne puisse bénéficier de l’aide nécessaire pour améliorer davantage sa marge de progrès par le biais de concentrations et de confrontations avec plus fort qu’elle à l’étranger carelle n’a plus rien à prouver au Maroc où ses concurrentes se comptent sur le bout des doigts. « Si elle avait bénéficié du soutien nécessaire, elle aurait obtenu son billet pour les JO d’Athènes car sa performance actuelle n’est qu’à quelques poussières du minima requis. Ce n’est pas grave ! Imane a l’avantage d’être encore très jeune. Elle sera sans doute présente aux JO 2008 si on décide de subvenir à ses besoins ».

Un appel en direction de la FRMN qui a pris du poil de la bête ces derniers temps mais qui a encore beaucoup de pain sur la planche. A commencer par accorder plus d’intérêt à nos prodiges. N’insultons pas l’avenir et gageons qu’elle ne lésinera pas sur les moyens pour épauler une championne de race qui ne demande ni or ni diamants, mais seulement une logistique à même de lui permettre de se hisser encore plus haut dans la hiérarchie mondiale au bénéfice du … sport national avant tout.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact_wm

contact us

Youtube

2

1

4

9

8

3